53

Solidaires

Unitaires

Démocratiques

Département de la Mayenne

Accueil     1er degré     2nd degré     AED/AESH     Le Journal     Nous contacter     Qui sommes-nous ?

 

SUD Éducation : Un peu d'Histoire...

Le mouvement social de décembre 1 995 et les carences des organisations syndicales en place font apparaître la nécessité de créer un outil syndical pour répondre à l’attente des personnels en lutte. A cette occasion, des militant-e-s de différents syndicats de l’Éducation Nationale, oppositionnels dans leurs organisations ou déçus par les orientations et pratiques de celles-ci, se retrouvent dans la lutte avec des collègues qui, pour les mêmes raisons, ne sont pas ou plus syndiqués.

Dans d’autres secteurs professionnels (SNCF, en janvier 1996) des syndicats reprennent à leur compte le sigle SUD inauguré par SUD-PTT en 1 989 : « Solidaires, Unitaires, Démocratiques ». Après quelques mois de réflexion et de discussions, SUD Education se constitue...

 

En mai 1996, les statuts provisoires d’un syndicat national sont déposés à Paris.

Ainsi, en 96, SUD Éducation se crée à Paris, Toulouse, en Saône et Loire, dans l’Aisne, à Lyon, à Créteil, en Mayenne, en Languedoc-Roussillon, et les réunions se multiplient… Pour la Mayenne, la déclaration des statuts a lieu en mai 1997.

 

Durant les premières années, les syndicats SUD Éducation – dont le nombre ne cesse d’augmenter - s'implantent sur leur propre champ géographique et se retrouvent régulièrement dans des rencontres nationales pour débattre ensemble, coordonner leurs actions et construire une structure SUD Éducation à l’échelle nationale.

Au premier congrès national, qui se tient à Lyon en 1 998, les vingt-cinq syndicats locaux constitués (ils seront plus de 75 en 2011 ) adoptent les statuts de la Fédération des syndicats SUD Éducation. La forme fédérale est préférée à celle d’un syndicat national (type FSU) qui aurait laissé trop peu d’initiatives et de responsabilités aux structures locales, ainsi qu’à celle d’une simple union de syndicats entièrement autonomes qui n’aurait guère été propice à la cohérence des positions et apparitions de SUD Éducation au plan national. En rupture avec les traditions de corporatisme dans l’éducation et la recherche, c’est le choix d’un syndicalisme intercatégoriel, syndiquant tous les personnels, qui est fait.

Ces choix n’ont pas été remis en cause par les congrès nationaux successifs (devenus congrès fédéraux, à Roubaix, en décembre 2000).

 

Comme au niveau national, SUD-Education 53 confirme et maintient son implantation dans son secteur depuis sa création.

Site de SUD éducation 53